Une technologie propriétaire est un gaspillage financier

Non, il ne s’agit pas d’une citation émanant d’une personne de la communauté du Logiciel Libre. Il s’agit de Neelie Kroes, vice-présidente de la Commission Européenne, qui intervenait à un sommet organisé par l’OpenForum Europe (OFE) à Bruxelles le 10 juin. Elle a aussi déclaré :

« Beaucoup d’institutions se sont retrouvées enfermées des dizaines d’années dans des technologies propriétaires par inattention. Dépassé un certain stade, ce choix originel devient tellement enraciné que les alternatives sont systématiquement ignorées, quels que soient leurs bénéfices potentiels. C’est un gaspillage de l’argent public que beaucoup d’organismes publics ne peuvent plus se permettre. »

Kroes a aussi soutenu une définition des Standards Ouverts similaire à celle publiée par la Free Software Foundation. Elle a clairement dit que des standards « vraiment ouverts […] viennent sans contraintes pour leur mise en place ». Ceci est important car cela signifie que les programmeurs peuvent implémenter un standard avec du Logiciel Libre ; ce que Microsoft et d’autres ont tenté de réfuter devant la Commission, clamant qu’un standard est « ouvert » même s’il ne peut pas être mis en place avec du Logiciel Libre.

Sources

La reproduction exacte et la distribution intégrale de cet article est permise sur tout support, pourvu que cette notice soit préservée.

Cet article a été publié dans Idéologie, Presse avec les mots-clefs : , , . Bookmarker le permalien. Laisser un commentaire ou faire un trackback : URL de trackback.

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

*
*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>